MESSAGES ET REPONSES

Jeu de cabbale : Le sage n'a pas peur du jeu

jeu Jeu de cabbale : Le sage n’a pas peur du jeu

Retour : Jeu de cabbale : Le sage n’a pas peur du jeu

actuellement 37 connectés

Jeu de cabbale : Le sage n'a pas peur du jeu Jeu,humour,livre, jeu de l'oie,sage,livre d'humour,jeu d'humour,cabbale
En réponse à la Clavicule :
Le sage ne redoute pas le triomphe du mal car il sait qu’inéluctablement ça finira mal ».

  • Jeu de cabbale : Le sage n’a pas peur du jeu

    24 juin 2007, par gisele
    le sage joue,jusqu’au bout du jeu,il observe la strategie de son joueur et de la sienne pour le plaisir,il n’a jamais perdu de son temps et d’argent car il ne mise pas pour perdre son plaisir.

  • Le sage n’a pas peur du jeu

    26 juin 2006, par yodaforce

    Question d’équilibre, chacun à sa place le bien le mal.

    Mais il vrai que cela est dur à accepter.

    • Le sage n’a pas peur du jeu

      20 juillet 2006, par Gilles

      Ce n’est pas si dur que cela de l’accepter, cher Yoda.

      Le bien et le mal ne sont qu’illusions, car ils ne sont qu’une seule et même chose, mais à une polarité différente.

      Si tu le vois ainsi, alors tu acceptes plus facilement de voir chez un homme, le mal se transformer inéxorablement en bien et jamais l’inverse.

      Si cette loi divine est valable pour un homme, il me semble qu’elle ne l’est cependant pas pour une société, qui même presque parfaite, peu dégénérer en mal, dû à de fausses croyances. (Egypte antique) Ce qui tente à prouver que l’égrégore société, comme tout égrégore sont des entités mortelles, contrairement à l’homme qui, a la base, est une âme-esprit.

      Mais le sujet est trop vaste, pour n’en faire ici, qu’un bref résumé, manquant de toute évidence d’arguments solides.

      • Le sage n’a pas peur du jeu

        25 juillet 2006, par Gilles

        Je vois que personne ne relève l’erreur ?

        Ben oui, il n’y a pas une loi pour "l’homme" et une autre pour "les hommes." Les lois sont uniquent contrairement aux nôtre où on peut entendre :

        Oui, mais... c’est l’exeption qui fait la règle ! Pas de çà chez Monsieur Kybalion !



DU MEME AUTEUR